Conférences plénières du 3 juin

Edgar Morin, France

  • Qu’est-ce qu’apprendre à vivre ?
  • Qu’est-ce qu’un enfant de 10 ans ne devra jamais oublier tout au long de sa vie ?
  • Qu’est-ce qu’être intelligent ?
  • Qu’est-ce que l’école doit nous apprendre pour le futur ?

Hervé Chneiweiss, France

Les enjeux éthiques des connaissances neuroscientifiques : opportunités et risques d’un savoir parcellaire.

2015_06_03_Colloque_Neurosciences_L_045Hervé Chneiweiss est neurologue et neurobiologiste, directeur du laboratoire Neuroscience Paris Seine-IBPS (Cnrs/Inserm/Upmc). C’est dans les années 1990 qu’il s’immerge pleinement dans les questions éthiques, en tant que consultant en neurogénétique à la Salpêtrière, dans le service d’Yves Agid. Passionné par les questions que posent les progrès de la recherche, Hervé Chneiweiss a été nommé président du Comité d’éthique de l’Inserm en 2013, membre du comité consultatif national d’éthique (CCNE) et du Comité International de Bioéthique de l’Unesco en 2014. Il tient une chronique de bioéthique dans la revue « Médecine/Sciences », dont il est rédacteur en chef depuis novembre 2006.

Steve Masson, Canada

Comment la connaissance du cerveau aide à mieux enseigner ?
    

2015_06_03_Colloque_Neurosciences_L_072Steve Masson est professeur à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et directeur du Laboratoire de recherche en neuroéducation (LRN). À l’aide de l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle, il étudie les mécanismes cérébraux liés aux apprentissages scolaires et à l’enseignement. Il s’intéresse particulièrement aux effets de l’apprentissage et de l’enseignement des sciences sur le cerveau et au rôle de l’inhibition et du recyclage neuronal dans les apprentissages difficiles. En plus d’être directeur en chef de la revue Neuroéducation, il est président de l’Association pour la recherche en neuroéducation, un organisme ayant pour mission le développement et la diffusion de la recherche en neuroéducation. En 2013, il a reçu le prix Pat Clifford pour la recherche en éducation en début de carrière pour ses travaux combinant les neurosciences et l’éducation.

Bruno Della Chiesa,USA

La neurodidactique des langues.

2015_06_03_Colloque_Neurosciences_L_017Bruno della Chiesa a fondé et dirigé de 1999 à 2007 le projet « Recherche sur le Cerveau et Sciences de l’Apprentissage » au sein du Centre pour la Recherche et l’Innovation dans l’Enseignement (CERI) de l’OCDE. Se définissant lui-même comme polyglotte et multiculturel, il est désormais chargé de la dimension internationale des RSI (Harvard Research Schools International) et est membre du GRENE (Groupe de Recherche En Neurosciences et Education lié à l’UCO d’Angers). Ses recherches transdisciplinaires réunissent neurosciences (éducative), (socio)linguistique, anthropologie (culturelle), didactique (des langues), définition des politiques au niveau international, et philosophie de l’éthique.

Daniel Ansari, Canada

Les neurones des mathématiques.

daniel ansariDaniel Ansari est professeur de psychologie à l’université de Western en Ontario, au Canada où il dirige le laboratoire de cognition numérique à l’Institut du cerveau et de l’esprit (IMC). Grâce à l’imagerie cérébrale, Daniel Ansari et son équipe explorent le fonctionnement neurologique propre aux compétences numériques et mathématiques. Il est également rédacteur adjoint de la revue scientifique PLoS ONE, Developmental Science and Mind, Brain and Education. En 2009, Ansari a reçu le prix de l’Early Career Contributions délivré par l’SRCD (Society for Research in Child Development) et en 2011, la Société Américaine de Psychologie lui a décerné le Boyd McCandless Early Researcher Award. Il est actuellement président de l’IMBES (International Mind, Brain and Education Society).