Accès direct au contenu

slider colloque ACISE 2017
Slider colloque IAIE 2017
slider colloque image relation
Arrow Prev Arrow Next
L'université > Actualités > Edito du recteur n°7  Retour à l'accueil

Edito du recteur n°7

le 7 novembre 2014

L’Université, lieu du dialogue

Qu’est-ce que l’Université ? Qu’est-ce qu’être universitaire ? Il en est ainsi de certains mots, idées et concepts dont la compréhension et les définitions plurielles que nous pouvons nous en donner participent à la réalité même dont nous souhaitons rendre raison. En d’autres termes, l’idée d’université exprimerait comme une certaine transcendance. C’est dire encore que le qualificatif d’universitaire est très prisé… et donc disputé.

Pour les uns, l’universitaire est celui qui tient le discours savant, tout proche des sources du savoir, jusqu’à l’incarner et le transmettre dans sa pureté première ; sa tâche est surplombante et désintéressée par nécessité. A cette compréhension, que l’on pourrait qualifier de « monologale », de l’esprit universitaire, d’autres mettent plutôt en exergue la relation quasi-univoque entre le savoir enseigné et l’utilité voire le pouvoir qu’il procure : le « savoir c’est pouvoir » selon l’injonction baconienne.

D’un côté comme de l’autre, nous sommes loin, très loin, des lettres de noblesse de l’Académie platonicienne, précurseur des premières universités occidentales, Académie qui était conçue tout d’abord comme le lieu du dialogue. En ce sens, l’universitaire est d’abord celui ou celle qui se distingue par sa faculté de dialoguer.

Mais qu’est-ce exactement que le dialogue (1) ? Dans une première approche, proposons ici qu’il s’agit de délivrer une parole à l’écoute de celle d’autrui. Savoir écouter est donc essentiel et renvoie à un savoir-être qui accueille, assimile la parole d’autrui et consent à se laisser transformer par elle. Ce qui fait qu’après avoir écouté, mon être propre s’est enrichi et approfondi parce qu’il fusionne avec l’être de l’autre mais aussi avec l’être du monde.

En nourrissant le savoir-être des protagonistes du dialogue, celui-ci transcende le seul échange relevant du connaissable et du savoir-faire. C’est ainsi que le dialogue entre les savoirs et les disciplines prend chair dans le dialogue interpersonnel qui contribue à affermir la communauté humaine dans l’écoute et la compréhension mutuelles. Et ceci d’autant plus que chacun des protagonistes consentira également à une écoute intérieure, de sa conscience, voire du maître intérieur dira Saint Augustin. C’est-à-dire l’écoute d’une réalité qui nous précède et qui permet précisément de nous donner une compréhension commune. Consentir de manière synergique à la parole d’autrui et à cette écoute intérieure atteste de l’humilité de la raison, chemin du dialogue et véritable lettre de noblesse de l’universitaire.
Dominique Vermersch
Recteur de l'Université Catholique de l'Ouest
Novembre 2014

(1) Nous reprenons dans ce qui suit Ratzinger J., Interprétation, contemplation, action. Discours tenu à l’occasion du 25e anniversaire de l’Université catholique de Bavière, 27 juin 1982, Munich. in Joseph Ratzinger, Eglise et Théologie, Mame, Paris, 226p.

Editoriaux du recteur de l'UCO :
Edito n°1 : La vérité, mot tabou ?
Edito n°2 - septembre 2013 : UCO Campus Lab
Edito n°3 - Noël 2013 : La sobriété, une clef pour l'avenir
Edito n°4 - Pâques 2014 : Ethique de conviction vs éthique de responsabilité
Edito n°5 - été 2014 : Pause estivale...
Edito n°6 - septembre 2014 : Le redéploiement facultaire de l'UCO


Direction de la communication
comm@uco.fr Édito