21 sep

Journées européennes du Patrimoine à l'UCO

Vie culturelle

  • Tapisserie La Pintière la femme et l'arbre

    Venez découvrir ce que cachent les murs !

    L'Université catholique de l'Ouest vous ouvre ses portes le samedi 21 septembre dans le cadre des 36èmes Journées européennes du Patrimoine.

    Programme :
    • Animations et expériences autour des collections scientifiques avec les étudiants de l'UCO
    • Découverte du fonds patrimonial de la bibliothèque
    • Visite guidée des tapisseries de Maurice de La Pintière, illustrateur et peintre cartonnier

    Samedi 21 septembre | 10h-17h en continu | Entrée libre | Bâtiment Jeanneteau (entrée rue Merlet de La Boulaye ou 3 rue Rabelais), accessible pour les personnes à mobilité réduite


    L'UCO : une histoire et un patrimoine d'une grande richesse

    Le patrimoine de l'UCO se compose de nombreux objets mobiliers et scientifiques (tapisseries d’art, objets textiles, peintures, collections scientifiques importantes en chimie, physique, géologie, paléontologie, botanique, zoologie) ainsi que d’un fonds de livres antérieurs à 1811 de plus de 16 000 ouvrages (exposition patrimoniale à la BU en mars 2020).

    La chapelle Saint-Thomas-d’Aquin

    Édifiée à la fin du XIXe siècle pour le couvent des dominicains, elle est la réplique de l’ancienne abbatiale Toussaint et possède d’intéressants vitraux des années 1930, ainsi qu’un bel orgue. Fermée pendant plus de 20 ans, rénovée et rouverte en 2011, la Chapelle est le lieu de cérémonies religieuses et d’évènements culturels.

    La chapelle-oratoire

    Au sein de la Faculté de Théologie de l’UCO, dans un bâtiment du XIXe siècle, la chapelle-oratoire a été métamorphosée grâce à Mosca de Selva, mosaïste et peintre résidant en Anjou. Les murs sont recouverts de minuscules morceaux de verre vénitiens, les smalti ou tesselles : la mosaïque, inventée par les Grecs et utilisée par les premiers chrétiens, symbolise l’Église composée d’une multitude de personnes.

    Des ténèbres à la lumière : les tapisseries de la Pintière

    Donation de Maurice de La Pintière (1920/2006) à l’UCO en 2003, cette œuvre monumentale est la relecture par l’artiste de sa déportation comme résistant dans les camps de Buchenwald et Dora à la lumière de l’Apocalypse. Une œuvre bouleversante, pour ne pas oublier. Un itinéraire spirituel des ténèbres à la lumière, témoignage d’espérance d’un artiste chrétien ayant survécu à l’enfer.

     

     

Contact

Service culturel

Contactez-nous