International

Année de césure

  • Une parenthèse pédagogique

    QU’EST-CE QUE C’EST ?

    L’année de césure, ouverte à tous les étudiants de l’UCO, permet de suspendre ses études pendant une durée de 6 mois à 1 an pour envisager, dans ce temps donné, d’autres projets, d’autres expériences.

    L’année de césure se fait généralement à la fin de la Licence, avant d’envisager un autre cycle, mais elle peut également avoir lieu à partir de la fin de la première année d’enseignement supérieur. Elle ne peut par contre, pas se faire à la fin d’un M2.

    Cette « parenthèse pédagogique » est souvent une manière de faire le point sur ses envies, de se lancer de nouveaux challenges ou bien d’acquérir une expérience pouvant être utile pour la suite du parcours.

    POURQUOI FAIRE UNE ANNÉE DE CÉSURE ?

    Au cours d’une année de césure, qui reste un choix optionnel touchant environ 25% des étudiants, plusieurs possibilités s’offrent à chacun :

    • Partir faire un stage en France ou à l’étranger
    • Partir suivre un programme différent de sa formation d’origine (exemple : aller suivre des cours de Business pour un étudiant en droit)
    • Découvrir une formation courte dite « professionnelle »
    • Réaliser un service civique ou un VIE (Volontariat International en Entreprise)
    • S’engager dans une activité associative
    • Lancer un projet personnel

    Quelle que soit l’orientation choisie, l’expérience est toujours une source d’enrichissement personnel qui permet de rebondir et de développer de nouvelles compétences. L’année de césure est donc toujours encouragée.

    QUELS SONT LES AVANTAGES ?

    Une année de césure permet toujours d’être actif et de se créer des opportunités qui pourront se révéler capitales pour la suite de son parcours. Ce n’est jamais une année de perdue ni une année de repos !

    Elle est considérée comme un temps de construction personnelle aussi important qu’une année d’études, dans la mesure où elle permet de faire le point sur soi mais aussi de découvrir d’autres horizons qu’on ignorait le plus souvent.

    Personne ne se retrouve lâchée dans la nature : chaque étudiant signe avec son université un contrat avant son départ qui lui garantit non seulement une place dans son établissement à son retour mais qui assure également la continuité de ses droits (couverture sociale, avantages étudiants, possibilité de conserver sa bourse dans certains cas, etc.). Chacun peut donc partir l’esprit libre pour imaginer son futur et développer de nouvelles compétences.

    COMMENT SE PRÉPARER ?

    Pour réussir son année de césure et en tirer tous les bénéfices escomptés, il faut anticiper son projet ! Ce n’est généralement pas au moment des examens de fin d’année qu’on se préoccupe de son départ mais bien au début de l’année.

    Cela laisse le temps de se préparer, de se renseigner sur les différentes options, de trouver des solutions financières, de se conforter dans son idée et dans ses choix. Il est important de bien anticiper cette période qui sera forcément un + dans votre vie d’étudiant(e) pour parer à tous les contretemps.

    Au besoin, envisagez un plan B pour tirer profit de cette parenthèse enchantée. Le plus simple pour un étudiant(e) est de partir une année, sur la période scolaire. Cela permet d’éviter les trous entre deux cursus.

  • 1% des étudiants partent en année de césure