Que faire avec une licence de droit ?

  • Les secteurs et les métiers possibles après une licence de Droit

    Métiers du juridique, du judiciaire ou encore métiers de l’administration publique, la licence de Droit mène à de nombreux débouchés professionnels.

    Le droit fait partie des filières les plus populaires dans les choix d’orientation post-bac. Au cours des 3 années de licence de Droit de l’UCO, l’étudiant acquiert des connaissances fondamentales en droit et des méthodes propres au raisonnement et à l’analyse juridiques. 

    Avec une licence de Droit, plusieurs options s’offrent aux étudiants : insertion professionnelle directe, poursuites d’études, secteurs divers et variés… De nombreuses possibilités s'offrent à vous !

     

    Se lancer dans le monde professionnel avec une licence de Droit

    Quelques métiers et concours sont accessibles après la validation d'une 2e année ou avec l'obtention d'une licence de Droit  : 

    Après une 2e année de licence de droit
    • Greffier des services judiciaires : une formation rémunérée de 18 mois à l'École nationale des greffes de Dijon est nécessaire.
    • Conseiller pénitentiaire d'insertion et de probation : une formation d’un an est requise à l'École nationale d'administration pénitentiaire d'Agen.
    AVEC UNE LICENCE DE DROIT
    • Assistant juridique : il est possible de postuler directement à des postes d’assistant juridique.
    • Collaborateur de notaire : l’étudiant diplômé peut sous certaines conditions, entrer en 4ème année de l’Institut des métiers du notariat (IMN) pour suivre une formation d’un an.
    • Lieutenant de police : avec une licence de Droit, le concours externe officier de police est accessible. Une année de préparation au concours est recommandée.
    LES MÉTIERS DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE 

    Un certain nombre de concours de la fonction publique (catégories A et B) sont accessibles avec une licence de droit. Les lauréats de ces concours suivent ensuite une formation et sont rémunérés en tant qu’élève fonctionnaire. L’accès à un poste est assuré en fonction des postes disponibles dans l’administration publique.

    Concours de la fonction publique possibles avec une licence de droit : 
    Attaché territorial, administrateur territorial, contrôleur du travail, conseiller des affaires étrangères, directeur d’hôpital, directeur d'établissement sanitaire, social et médico-social, inspecteur ou contrôleur (des fraudes, des douanes, ou des finances publiques) …

    Attention, il est recommandé pour ces concours de suivre une préparation d’un an au sein d’un organisme spécialisé. L’UCO propose deux prépas pour intégrer la fonction publique et territoriale et les Instituts régionaux d’administration (IRA) : 

     

    Poursuivre ses études après une licence de Droit

    Pendant sa formation en Droit à l’UCO, l’étudiant suit un cursus complet avec des cours techniques et obligatoires plus approfondis qu’une licence de Droit classique : procédure pénale, procédure civile, anglais juridique… Autant de spécialités qui permettent à l’étudiant de découvrir les nombreuses disciplines du droit et d’affiner son projet professionnel.

    Ainsi, avec une licence de Droit et en fonction de son projet professionnel, l’étudiant peut poursuivre ses études en master de droit privé, droit public, droit international, droit de la santé, droit des affaires, droit pénal, droit fiscal…

    … mais aussi : 

    • Masters administration publique
    • Masters ressources humaines
    • Masters secteurs financiers
    • Instituts d'études politiques (IEP)
    • Institut national des formations notariales
    • Écoles de commerce
    • Écoles de journalisme

     

    Et après le master ?

    LES MÉTIERS DU JURIDIQUE 

    Avocat 
    En raison de l’augmentation des réglementations, les avocats sont de plus en plus spécialisés. Il est donc important de bien choisir son master et sa spécialisation.

    • Après l’obtention d’un master spécialisé en droit, l’étudiant doit passer le concours d’entrée dans un des centres régionaux de formation professionnelle des avocats (CFPA). Il est possible de préparer ce concours dans un "institut d'études judiciaires" (IEJ) en parallèle du master. 
    • Une formation de 18 mois est nécessaire pour obtenir le certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA). 
    •  Après avoir prêté serment (obligatoire pour exercer le métier d’avocat), les avocats demandent leur inscription au tableau de l’Ordre du barreau de leur choix

    Magistrat 
    Après l’obtention du master de droit, une formation de 31 mois à l'École nationale de la magistrature (ENM) est nécessaire. L’entrée se fait sur concours. À l’issue de la formation, les jeunes diplômés choisissent leur affectation en fonction de leur classement et des postes disponibles.

    Notaire
    Après l’obtention d’un master professionnel de droit notarial, il existe deux voies possibles pour devenir notaire : 

    • Par le biais d’un stage rémunéré de 2 ans en office notarial pour obtenir le Diplôme supérieur de notariat et présenter sa demande de nomination au ministère.
    • Après la validation d’un master 1 de droit notarial, se présenter à l'examen d'entrée dans un centre de formation professionnelle notariale (CFPN). Cette formation d’un an délivre le diplôme d'aptitude aux fonctions de notaire. Après l’obtention de ce diplôme, l’étudiant doit effectuer les 2 ans de stage en office notarial.

    Huissier de justice 
    Il est conseillé de suivre un master de droit privé avec une spécialisation en procédure civile et voie d’exécution. Après avoir validé au minimum un master 1 de droit, l’étudiant effectue un stage rémunéré de 2 ans dans une étude d’huissier et suit en parallèle une formation dispensée par le département formation des stagiaires de la Chambre des huissiers. Pour mettre toutes les chances de son côté, il est recommandé de suivre une préparation (en distanciel) l’examen professionnel auprès de l’École nationale de procédure. Une fois lauréat, l’huissier doit acheter sa charge avant d’être nommé par arrêté du garde des Sceaux. À noter : il n'est pas possible de se présenter plus de 4 fois à l'examen professionnel.

     

    LES MÉTIERS DU JUDICIAIRE 

    Directeur des services pénitentiaires : en théorie, il est possible de se présenter au concours externe de directeur des services pénitentiaires avec une licence de droit. Dans les faits, l’obtention d’un master de droit est nécessaire pour réussir le concours. Une fois le concours obtenu, l’étudiant suit une formation de 2 ans au sein de l'École nationale d'administration pénitentiaire d’Agen.

    Commissaire de police : le concours de l'École nationale supérieure de la police (ENSP) est accessible aux titulaires d'un bac+5. Le lauréat du concours suit ensuite une formation de 22 mois au sein de l’École nationale supérieure de police. 

    Gendarme enquêteur : dans la gendarmerie nationale, les titulaires d’un bac+5 peuvent se présenter au concours de gendarme enquêteur. Une fois le concours réussit, le lauréat suit une formation de 2 ans à l’École des officiers de la Gendarmerie de Melun.

       

      JURISTE : TRAVAILLER EN ENTREPRISE, C’EST POSSIBLE ! 

      Les entreprises et les multinationales recherchent de plus en plus, des juristes spécialisés, experts dans leur domaine. Pour préparer au mieux votre orientation et votre projet professionnel, il est important de bien choisir la spécialité de son master ainsi que les stages effectués. Les doubles cursus master de droit et formation complémentaire en comptabilité-gestion sont des plus pour les recruteurs.

       

      En savoir plus sur la licence de Droit

    Contact

    Assistante de formation

    Responsable de formation

    Contactez-nous